Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

Quand le climat invite à repenser les liens entre humains et non humains. Les cas des Chagga sur les pentes du Kilimandjaro, Tanzanie

Sébastien L. (2010) Quand le climat invite à repenser les liens entre humains et non humains. Les cas des Chagga sur les pentes du Kilimandjaro, Tanzanie. In Changement climatique : quand le climat nous pousse à changer d’ère, Collection Environnement et Société, Presses Universitaires du Septentrion.

Résumé / abstract:

Le Kilimandjaro, plus grand massif isolé d’Afrique, est souvent présenté comme le symbole des changements climatiques, à travers la fonte de ses neiges auparavant éternelles. Qu’en pensent les principaux intéressés, à savoir les parties prenantes de la gestion des ressources naturelles ainsi que le peuple  Chagga, seule ethnie vivant sur les terres volcaniques du Kilimandjaro depuis des siècles ? Une série d’entretiens a été menée auprès des acteurs territoriaux et des habitants de 5 villages d’altitude des pentes sud de la montagne. L’objectif est de cerner sur le terrain les pratiques, perceptions et connaissances associées aux changements climatiques par les acteurs d’abord concernés, au travers d’une analyse du jeu d’acteurs basée sur le modèle de l’Acteur en 4 Dimensions. Nos entretiens montrent que les paysans Chagga sont pointés du doigt par les autres acteurs du territoire pour leurs « activités perturbatrices du milieu ». On découvre alors que les premières victimes de ces changements sont souvent celles qui polluent le moins, mais qui néanmoins en payent le prix fort. Cet article se découpe en trois objectifs : (1) présenter le modèle de l’Acteur en 4 Dimensions (A4D) et sa méthodologie ; (2) analyser les dynamiques du jeu d’acteurs territorial autour des problématiques environnementales ; (3) étudier les représentations d’un acteur en particulier, le paysan Chagga, à propos des enjeux sociaux et environnementaux que pose le changement climatique.