Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

Le principe de précaution. Significations et conséquences

Comment agir face à des risques potentiellement importants, dans un contexte d'incertitude ? Cette question se dégage avec de plus en plus d'insistance au fil de problèmes de pollutions, d'alimentation, de santé ou d'utilisation des technologies. Que l'on pense à la ' crise de la dioxine ', à la dissémination des organismes génétiquement modifiés (OGM), à la maladie de la ' vache folle ', au réchauffement du climat. A l'avant-scène, le principe de précaution, est invoqué de façon croissante dans les sciences, les politiques, les juridictions ou les médias, semblant condenser des évolutions dans l'appréhension et la gestion des risques. Cet ouvrage réunit seize contributions offrant un éventail de significations et de conséquences de ce principe, ainsi que des contextes où il trouve son origine. Des spécialistes font le point sur la situation juridique et politique actuelle en la matière. D'autres analysent les difficiles applications de la précaution et formulent des propositions. D'autres encore replacent son sens dans une évolution philosophique qui remette en question les apports du progrès. Au centre de ces réflexions figurent les relations entre sciences et sociétés, experts et politiques, connaissances et décisions, priorités du présent et du futur.

Disponible sous forme électronique sur le site de la Digithèque de l'Université libre de Bruxelles : http://digistore.bib.ulb.ac.be/2007/i9782800412467_000_; Liste des auteurs:Henri BELVÈZE, Dominique BOURG, Jacques DE GERLACHE, Nicolas DE SADELEER, Jim DRATWA, Olivier GODARD, Jean-Yves GOFFI, , Philippe LAMOTTE, , Paul LANNOYE, Jean-Noël MISSA , Marc MORMONT, , Isabelle STENGERS, , Bruxelles. Andrew STIRLING, Franck TINLAND, Jean-Pascal VAN YPERSELE, Edwin ZACCAÏ

Réference

Zaccaï E. et Missa J.N., Le principe de précaution. Significations et conséquences, Editions de l'Université de Bruxelles, 2000, 234 p.