Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

PROJETS

FILTRES
RÉSULTATS
21 projets - ordre décroissant par date de publication
11-20 out of 21  / 
Le projet ISEU (pour Integration of Standards, Ecodesing and Users in energy-using products) est une étude sociotechnique intégrée à propos de la fabrication et de l’utilisation des appareils domestiques consommateurs d’énergie. Trois domaines sont étudiés : - La dynamique des utilisateurs : Comment les utilisateurs s’approprient-ils les appareils ? Qu’attendent-ils de leurs appareils ? Quel rôle les appareils pourraient-ils jouer un apprenant les comportements plus éco-efficients ? - La dynamique des normes : Comment les normes sont-elles élaborées ? En quoi l’écoconception peut-elle apporter quelque chose à la construction des normes ? - La dynamique des producteurs : Comment les producteurs tiennent-ils compte des comportements et des besoins des consommateurs lorsqu’ils conçoivent un appareil ? Quelles sont les options possibles qui ont un impact sur la consommation d’énergie ? Lesquelles sont-elles adoptées, et lesquelles ne le sont-elles pas ?

KLIMOS aims at generating capacity to enable the necessary transition to a sustainable society. KLIMOS will contribute to this aim through a process of mutual learning with the Belgian Development Cooperation and its partners in the South. Research activities will focus on (1) management of natural resources for multiple ecosystem services, (2) development of sustainable energy systems and urban infrastructures, (3) innovations in governance and institutional reform, and (4) sustainability monitoring & evaluation. Research outcomes will feed into the KLIMOS Sustainability Toolkit for project design and evaluation, and will provide strategic policy support and tailor-made training and advice to the Belgian Development Cooperation.

Cette étude et le rapport qui s’en est suivi constitue en quelques sorte une introduction aux méthodes de prospective et de planification à long terme. Cette étude débouche sur l’élaboration d’une grille d’analyse qui est ensuite appliquée à une série d’exercices de prospective et de planification, comme autant d’étude de cas qui contribueront à consolider et valider notre grille d’analyse.

Les questions environnementales représentent un domaine où la citoyenneté joue des rôles clés. Elles ressortent des enquêtes d’opinion comme des sujets d’attachement et de souci privilégiés de la part des individus. Historiquement, la participation environnementale (autour de projets, à travers des demandes d’information ou des mobilisations) a d'ailleurs joué un rôle particulier, parfois comme inspirateur, par rapport à d’autres formes de participation et d’expression. L'ULB est fort active sur ces questions, puisqu'elle organise le principal master en sciences de l'environnement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qu'elle a noué de très nombreuses relations avec les acteurs sociaux et médiatiques intéressés par ces questions, et organisé de nombreuses manifestations sur le thème du développement durable. Les questions environnementales représentent un domaine où la citoyenneté joue des rôles clés. Elles ressortent des enquêtes d’opinion comme des sujets d’attachement et de souci privilégiés de la part des individus. Historiquement, la participation environnementale (autour de projets, à travers des demandes d’information ou des mobilisations) a d'ailleurs joué un rôle particulier, parfois comme inspirateur, par rapport à d’autres formes de participation et d’expression. L'ULB est fort active sur ces questions, puisqu'elle organise le principal master en sciences de l'environnement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qu'elle a noué de très nombreuses relations avec les acteurs sociaux et médiatiques intéressés par ces questions, et organisé de nombreuses manifestations sur le thème du développement durable. Le projet EUROPEACE avec la Fondation Bernheim avait déjà permis au Pôle Bernheim de s'inscrire dans un domaine émergent qui relie les questions environnementales à celles des conflits et de la sécurité. Sur le plan académique, le cours (F. Gemenne) ainsi financé a été mis au programme de plusieurs facultés, des mémoires ont été réalisés, des doctorats initiés. Sur le plan du retentissement sociétal et médiatique, plusieurs conférences ont été organisées, dont une sur le thème des risques de la géoingéniérie (techniques de modification du climat à grande échelle) à l'automne 2013 et l'une sur thème de la transformations des sociétés face au changement climatique à l'automne 2014.

Le projet POINT vise à comprendre les divers types d’utilisation des indicateurs par les décideurs de l’Union Européenne. Le CEDD a choisi de travailler spécifiquement sur les indicateurs composites.

Projet d'appui à l’intégration des changements climatiques et de la biodiversité dans la planification et la budgétisation des politiques agricoles et forestières nationales, sectorielles et locales en Côte d’Ivoire.

Etudier l'équité sociale dans l'accès à des instruments fédéraux de promotion de la consommation durable. Plus particulièrement en ce qui concerne des catégories défavorisées. Recherche menée en collaboration avec le CRIOC, qui a réalisé une large enquête d'opinion, et RDC qui a étudié des écobilans par rapport à différentes pratiques.

Ce projet de "clustering" a permis l'organisation de séminaires de pour la mise en commun et la discussion de recherches menées en Belgique et dans différents pays européens (Grande-Bretagne, France, Pays-Bas, Allemagne) au sujet de la consommation durable. C'est plus spécialement les limites des rôles que les consommateurs peuvent ou ne peuvent jouer, malgré nombre d'injonctions à ce sujet, qui est analysé, tant pour la consommation écologique que pour le commerce équitable. Un livre a paru début 2007 : E. Zaccaï (ed.), Sustainable Consumption, Ecology and Fair Trade, Routledge, London.

Le Centre d'Etudes du Développement Durable a été chargé entre 2002 et 2007 par le Gouvernement wallon de réaliser les rapports annuels de référence sur l'état de l'environnement de la Région Wallonne.

The Wellbebe project aims at building indicators and index of well-being in order to complement or substitute GDP as leading indicator for designing and assessing social progress and human development. Next to finding indicators of well-being in Belgium, the broad objective of the research is to promote a democratic and participative transition towards more sustainability in quality of life. Therefore, it is necessary to know what criteria citizens use to assess their quality of life. There is a growing scientific support that the measurement of well-being or quality of life requires additional indicators, going beyond income (or resource based indicators in general) or happiness (or utilitarian indicators). To develop satisfactory indicators, it is also important to define the conception of well-being, quality of life, etc., on which the indicator should be based. It is not only important to be consistent with scientific knowledge, but also to make sure that the conceptions of well-being or quality of life underlying the indicators correspond to those shared by the population.