Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

EPISTIS: Remote Sensing Tools to Study the Epedemiology and Space/Time dynamics of diseases

Ce projet de 4 ans financé par la Politique Scientifique Fédérale belge vise à développer des outils, basés sur la télédétection, destinés à améliorer l'analyse de la dynamique spatio-temporelle de la transmission des maladies.

Deux études de cas ont été sélectionnées, l'une concerne une maladie vectorielle et l'autre une maladie hautement contagieuse. Il s'agit de (1) la présence et la propagation de la maladie de la langue bleue (fièvre catarrhale des ruminants) en Italie et dans le bassin méditerranéen et (2) la dynamique de transmission de la fièvre aphteuse en périphérie du Great Limpopo Transfrontier Park en Afrique australe.

Bien que ces études de cas concernent des maladies animales spécifiques, les approches novatrices qui seront développées et mises en oeuvre seront génériques et pourront être appliquées à d'autres maladies, même humaines, présentant des caractéristiques épidémiologiques similaires.

Une analyse épidémiologique préliminaire permettra de rassembler les données nécessaires sur l'occurrence des maladies, les vecteurs, les hôtes potentiels, la faune sauvage, le bétail et la population humaine. Les données dérivées de la télédétection - de la basse à la très haute résolution spatiale - constitueront d'une part une source d'information au niveau épidémiologique et d'autre part des variables d'entrée dans des modèles spatiaux à différentes échelles: des modèles de distribution à l'échelle du pays ou de la région, des modèles paysagers et de propagation à l'échelle locale, ainsi que des modèles basés sur la très haute résolution sur certaines zones-cibles nécessitant un degré de détail plus élevé.

Tous ces modèles seront intégrés dans un système d'information spatio-temporel (STIS) afin de permettre une analyse plus approfondie et plus intégrée que ce qui a été fait jusqu'à présent dans le domaine. Les résultats serviront à estimer les risques de propagation future, à démontrer l'efficacité ou l'inefficacité des barrières existantes et à améliorer la gestion et le contrôle des maladies.

Financé par la Politique Scientifique Fédérale Belge dans le cadre de STEREO II

Collaborations

  • LUBIES (LUtte BIologique et Ecologie Spatiale)
  • Université Libre de Bruxelles, ITM (Institute of Tropical Medicine, Antwerp)
  • UCL (Université Catholique de Louvain, Geography Unit)
  • Avia-GIS (Agriculture and Veterinary Information and Analysis - Geographic Information Systems)
  • IZS (Istituto Zooprofilattico Sperimentale dell’Abruzzo e del Molise G. Caporale)
  • UP (University of Pretoria, Department of Veterinary Tropical Diseases)

Période

2006 - 2011

Direction

Chercheur(s)

Unité(s)