Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

EUROPEACE

Le projet EUROPEACE du Pôle Bernheim est un programme de recherche qui regroupe un ensemble de trois chaires (Chaire Bruxelles-Genève / ULB-UniGe, Chaire Paris-Bruxelles / ULB-Sciences Po) interdisciplinaires travaillant respectivement sur les thèmes suivant : Peace and Conflicts Studies ; rôle des émotions dans les conflits (psychologie et neurosciences) ; problématiques climatiques et liens entre environnement, sécurité et migrations. L’ULB cherche par ce biais à la fois à mettre sur pied de nouvelles compétences et offres d’enseignement sur les études sur la paix, mais aussi accroître les possibilités de collaborations internationales dans ces matières.

Le projet EUROPEACE du Pôle Bernheim regroupe un ensemble de trois chaires interdisciplinaires dans le cadre de la Chaire Bernheim Paix & Citoyenneté. L’ULB cherche par ce biais à la fois à mettre sur pied de nouvelles compétences et offres d’enseignement sur les études sur la paix, mais aussi accroître les possibilités de collaborations internationales dans ces matières.

La Chaire Bruxelles-Genève consiste en un échange d’expertises entre l’ULB et l’UniGe officialisé par une convention depuis 2010. Dans cet échange, chaque partenaire bénéficie des traditions en recherche de l’autre partenaire. Depuis 3 ans, l'Institut européen de l'Université de Genève (IEUG) avait accueilli le professeur Eric Remacle pour son cours « Peace and Conflict Studies – A European Perspective ».

La Faculté des Sciences Psychologiques et de l’Education de l’ULB accueille quant à elle trois professeurs du Centre Interfacultaire  en Sciences Affectives (CISA) de l’UniGe pour le cours « Emotions et Résolution de Conflits » destiné aux étudiants du Master en sciences psychologiques. Cet enseignement favorise la compréhension des dimensions cognitives du rôle des émotions dans la modulation du comportement des individus, notamment en situation de négociations et de conflits. Le professeur Assad Azzi responsable de cette Chaire, est lui-même spécialiste des conflits intergroupes, une thématique porteuse de sens pour comprendre la diversité des conflits identitaires.

La Chaire Bruxelles-Coventry-Jénine met sur pied un projet novateur de coopération interuniversitaire entre l’ULB, l’Université de Coventry et l'Arab American University of Jenin (AAUJ). Des professeurs de chaque université collaborent pour mettre en place un Master en Développement et Résolution de Conflits à l’AAUJ. L’Université de Coventry est à l’origine de ce projet visant à répondre à un besoin dans les régions emblématiques de la Galilée et du nord de la Cisjordanie de disposer d’un programme de Master en études de la sécurité humaine pour les étudiants arabophones (tant Palestiniens qu’Israéliens).

Les professeurs Christian Olsson et Assaad Azzi fourniront leur expertise durant les deux premières années du Master et des bourses seront attribuées à des étudiants arabes. Cette collaboration doit permettre de renforcer les efforts de l’AAUJ à développer son assise dans la région et à mettre sur pied des activités de recherche, sur le modèle de la conférence internationale sur le printemps arabe qu’elle a organisée avec l’université de Coventry à Jénine en décembre 2011 et à laquelle Eric Remacle est intervenu pour évoquer les réactions de l’UE face au printemps arabe.  L’AAUJ soutiendra également la présence d’étudiants de l’ULB sur place dans le cadre de stages, mémoires ou thèses.

La Chaire Bruxelles-Paris repose sur la collaboration entre l’ULB et Sciences Po Paris sur les thèmes émergents des problématiques du climat et des liens entre environnement, sécurité et migrations. Le professeur Edwin Zaccaï, directeur du Centre d’Etude du Développement Durable (CEDD) à l’Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire (IGEAT), dirige cette chaire en Environnement et Sécurité. Ses collaborations avec François Gemenne, Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI), facilitent le rapprochement entre l’ULB et Sciences Po Paris. Leur collaboration a déjà donné lieu à un colloque internationale puis à la publication du livre Controverses climatiques, sciences et politiques (publié aux Presses de Sciences Po).

L’IGEAT accueille chaque année le professeur François Gemenne pour son cours « Environnement, Ressources Naturelles et Conflits » dont bénéficient les étudiants des facultés des Sciences et des Sciences Politiques.

En collaboration avec Eric Remacle, la chaire a facilité la participation de doctorants de l’ULB et Sciences Po pour présenter leurs travaux communs au séminaire sur la sécurisation de l'eau, The Securitization of Water Discourse organisé par l'Université Hébraïque de Jérusalem. Les activités de recherche de la chaire ont également mené à l’organisation d’une conférence (février 2013, ULB) sur ces thèmes de la sécurisation de l’eau : L’Eau au Proche Orient,  durant laquelle Sébastien Boussois et Pierre Blanc ont présenté leurs deux récents ouvrages (Sauver la mer Morte, un enjeu pour la paix au Proche-Orient ? Ed. Armand Colin & Proche-Orient : le pouvoir, la terre et l'eau. Ed. Presses de Sciences Po).

En novembre 2013, la Chaire Environnement a organisé un séminaire de recherche, suivi d’une grande conférence sur la géoingénierie  avec la participation de Clive Hamilton (Professeur d’Ethique Publique, Charles Sturt University, Canberra/ University of Melbourne, Australie. Essayiste politique et philosophe australien, spécialiste des questions environnementales) : Géoingéniérie : une imprudente solution face au changement climatique. L’objectif était de mettre en lumière les recherches scientifiques en cours pour de nouvelles technologies de refroidissement artificiel de la planète et les enjeux qui leur sont liés.

Tout au long du second quadrimestre 2014, la Chaire Environnement a organisé une série de projections de films ou documentaires sur le thème « Risques environnementaux, conflits sociétaux » : Agent Orange : 30 years later, John Trinh (2008), Fukushame : The Lost Japan, Alessandro Tesei (2013), The Island President, Jon Shenk (2011) et Avec le vent, Raf Custers (2013). Dans une perspective pluridisciplinaire, ces projections avaient pour objectif de sensibiliser les étudiants aux questions de dégradations environnementales et d’ouvrir les réflexions sur les conséquences dégradations environnementales impliquant des changements sociaux importants, marqués dans certains cas par des conflits.

Afin de clôturer les activités de cette Chaire, est organisée une grande conférence publique : "Quelles transformations des sociétés face au changement climatique" (20 octobre 2014). Cette conférence permettra d'abord de faire le point sur les impacts du changement climatique et les transformations sociétales requises pour assurer un développement durable et "résilient" au climat, tels qu'ils sont étudiés par le GIEC dans le second volume de son cinquième rapport (lien hypertexte "cinquième rapport": http://www.ipcc.ch/report/ar5/) qui paraîtra fin octobre 2014. Nous examinerons ensuite ce que la recherche internationale a établi à ce jour concernant les liens entre climat, sécurité et conflits. Nous envisagerons, enfin, comment les sociétés pourraient se transformer face aux impacts climatiques non pas dans une optique défensive mais avec un agenda plus démocratique. Pour présenter ces enjeux : Jean-Pascal van Ypersele (Vice-Président du GIEC et Professeur à l'ULC), François Gemenne (FNRS ULg et Professeur à Sciences Po Paris et ULB), Mark Pelling (auteur du GIEC et Professeur au King College de Londres), Edwin Zaccai (IGEAT/CEDD ULB) et Etienne Hannon (ULB).