Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

CONTOURNER LE POLITIQUE ? JUDICIARISATION ET FINANCIARISATION COMME MOYENS D’ACTION CONTRE L’URGENCE CLIMATIQUE

DÉTAILS PRATIQUES

DATE: 20 Mars 2019 : 12H15-14H00

LIEU : ULB - Campus du Solbosch, Bâtiment D, 6ème étage, Salle DB6.133

ACCÈS LIBRE

THÈME DU SÉMINAIRE

Face à l’insuffisance des efforts étatiques et la lenteur des négociations onusiennes, on observe depuis quelque temps une prolifération d’initiatives transnationales privées et d’activités climatiques portées par des acteurs de la société civile. Une des origines de ce mouvement réside dans une réorientation stratégique opérée dans des cercles d’activistes, de think tanks et de fondations philanthropiques après le fiasco de la COP15 à Copenhague en 2009, qui consiste à contourner le politique pour mieux agir sur le climat. En résultent notamment deux répertoires d’action nouveaux : d’une part, des actions en justice qui s’appuient de manière créative sur des leviers dans les systèmes juridiques nationaux pour obliger les gouvernements à accélérer la décarbonisation, ou pour demander des réparations financières aux entreprises les plus polluantes. D’autre part, des activités de conseil en direction des tradeurs et acteurs financiers, qui visent à transformer les pratiques de valorisation boursière et les stratégies d’investissement. Comment saisir ces activités hétéroclites, leurs logiques de déploiement et les relations complexes qu’elles entretiennent avec le politique? Comment s’articulent-elles avec le tournant ‘bottom-up’ de la gouvernance climatique depuis l’Accord de Paris? Nous discuterons ces questions à partir d’exemples empiriques issus d’une recherche en cours.

 

ORATEUR

Professeur à l’Université d’Hambourg, co-auteur de « Gouverner le climat ? Vingt ans de négociations internationales » (Presses de Sciences Po, 2015) et « Globalising the climate. COP21 and the climatisation of global debates » (Routledge, 2017).

 

DISCUTANTE

Chercheur qualifiée au FNRS, professeur de droit et de gouvernance environnementale à l’Université Saint-Louis Bruxelles et directrice du CEDRE (Centre d’étude du droit de l’environnement). Delphine Misonne est co-auteure du projet de loi Climat (février 2019)