Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

SÉMINAIRE - ET SI NOTRE CIVILISATION ÉTAIT AU BORD DE L'EFFONDREMENT?

Cliquez sur l'affiche

27 AVRIL 2017 12H-14H

LIEU ULB - Campus Solbosch, Bâtiment D, Salle DB.6.133

RENSEIGNEMENTS fanny.lajarthe@ulb.ac.be

ACCES LIBRE

Loin d’être réservée aux scénaristes de science-fiction ou aux sectes millénaristes, cette interrogation semble aujourd'hui pertinente pour de nombreux chercheur.euse.s de tous horizons. Les « crises » (financière, économique, écologique, climatique, sociale, démocratique, politique…) ne sont-elles que des turbulences passagères, ou au contraire, assistons-nous à la fin d’un modèle de société qui s’est étendu à l’ensemble de la planète en quelques décennies seulement ?

Dans leur livre Comment tout peut s'effondrer (Seuil, 2015), Raphaël Stevens et Pablo Servigne analysent les ressorts d’un possible effondrement de notre civilisation thermo-industrielle et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet – fort inconfortable – qu’ils nomment la « collapsologie ».

Deux ans après la publication de cet ouvrage, Raphaël Stevens propose, lors de ce séminaire, de faire le point sur l’état de développement de la collapsologie. Après un bref aperçu des tendances à l'œuvre dans nos sociétés, qui pourraient les mener à des effondrements, et des dernières études dans le domaine, il reviendra sur la réception du livre par le grand public, certaines institutions et des chercheurs académiques. Enfin, il abordera le rôle essentiel des émotions dans cette période de transition. Concilier lucidité et enthousiasme pour faire émerger dès à présent des formes de sociétés plus sobres, locales, coopératives et résilientes, tel est l’objectif de la collapsologie.

 

Raphaël Stevens est chercheur indépendant, membre de l’Institut Momentum (Paris) et co-fondateur de l’agence-conseil Greenloop et de l’asbl Biomimicry Europa. Il est notamment co-auteur de « Comment tout peut s’effondrer » (Seuil 2015) et de « Petit traité de résilience locale » (Editions Charles-Léopold Mayer, 2015).

La discussion suivant l'intervention de Raphaël Stevens sera introduite par Chloé Deligne, Professeure d'histoire à l'ULB et Chercheuse qualifiée FNRS.