Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

CONFÉRENCE - POLLUTION DE L’AIR: CAUSES, REMÈDES ET URGENCES

26 OCTOBRE 2017 19H00-21H30

LIEU ULB - Campus Solbosch, Bâtiment H, Salle H.2215

RENSEIGNEMENTS romain.weikmans@gmail.com

ENTREE GRATUITE

THEME DE LA CONFERENCE

Ces dernières années le problème de la pollution de l’air est remonté dans l’agenda politique et citoyen. Plusieurs raisons y contribuent.

Tout d’abord si des améliorations ont eu lieu il y a plusieurs décennies dans des villes européennes par rapport aux pollutions du passé, la situation reste souvent insatisfaisante : en dépit d’objectifs poursuivis de longue date la pollution de l’air demeure un problème majeur de santé publique, même dans des villes à haut niveau de vie.

Ainsi, l’Agence européenne pour l’environnement estime que les polluants atmosphériques les plus nocifs (tels que les PM2.5, l’ozone et le dioxyde d’azote) étaient responsables en 2013 de quelque 467 000 décès prématurés dans 41 pays européens – dont 12 580 décès prématurés rien qu’en Belgique. Ces décès s’ajoutent à une baisse du bien-être du fait des maladies liées à la pollution de l’air.

Ce type de chiffres confirmés par plusieurs rapports alarmants d’institutions internationales (OMS, UNICEF, Banque mondiale) s’est accompagné aussi d’une mobilisation plus vigoureuse d’une partie de citoyens, plus sensibles que jamais à protéger leur qualité de vie.

En outre, il existe une conjonction entre la question de la pollution de l’air et deux problématiques très importantes aujourd’hui, celle du changement climatique et celle du trafic automobile. La baisse de la consommation des combustibles fossiles, si nécessaire à la protection du climat, converge en effet avec des effets positifs à court terme sur la santé, et cette alliance a été soulignée par beaucoup d’institutions et d’organisations de la société civile. En ce qui concerne le trafic, si l’on prend le cas de Bruxelles, tant la hausse des déplacements à vélo, spectaculaire depuis un an ou deux, que la congestion automobile, poussent à motiver des actions en matière de baisse d’émissions liées aux véhicules. Cependant, la qualité de l’air est aussi tributaire d’autres sources de pollution (industries, chauffage, agriculture) parfois éloignées dont il importe de bien cerner la contribution.

Enfin, on ne peut passer sous silence des carences en matière de contrôle d’émissions, dont le très emblématique « Dieselgate » à l’échelle internationale constitue une illustration très préoccupante. Loin de se limiter à une seule entreprise automobile, des fraudes sophistiquées ont été intégrées par de nombreux constructeurs, sans action décisive des pouvoirs publics, avec des conséquences considérables sur les niveaux de pollution auxquels sont exposés les populations.

La conférence organisée à l’ULB fera le point sur ces questions en invitant plusieurs intervenants issus du monde scientifique, de la société civile et du monde politique. La soirée passera en revue les éléments principaux concernant les causes et les effets de cette pollution, et en particulier sur le cas de Bruxelles, nous chercherons à envisager des solutions et des perspectives.

Organisation: Pôle Environnement Sociétés et Centre d’Études du Développement Durable. Avec le soutien de de la Fondation Bernheim. Direction Professeur Edwin Zaccai. Collaboration Romain Weikmans. Organisation Margaux Vaghi. En collaboration avec Bruxsel’Air.

 

PROGRAMME

  • Introduction par le Professeur Edwin Zaccai (Directeur du Centre d’Études du Développement Durable, Université Libre de Bruxelles)
  • Isabelle Roussel (Professeure émérite à l’Université de Sciences et Technologies de Lille, Directrice de la revue « Pollution atmosphérique : climat, santé, société » et Présidente de l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique) proposera un état des lieux de la gouvernance de la pollution de l’air depuis les années 1960 en France et en Europe
  • Philippe Maetz (Collaborateur scientifique à la Cellule interrégionale de l’environnement – IRCEL-CELINE) présentera les principaux polluants en cause et décrira les sources principales de la pollution de l’air en Belgique et à Bruxelles
  • Julia Poliscanova (Responsable « véhicules propres et qualité de l’air » de l’ONG Transport & Environment) interviendra sur la contribution du transport routier à la pollution de l’air, sur le Dieselgate, sur l’influence des lobbies sur les législations relatives à la pollution de l’air en Europe, ainsi que sur les moyens d’améliorer les législations et les contrôles en la matière
  • Liévin Chemin (Chargé de projets « qualité de l’air » de l’ONG BRAL – Mouvement urbain pour Bruxelles) fournira un aperçu de la mobilisation citoyenne relative à la qualité de l’air à Bruxelles
  • Julien Guillaume (Attaché « environnement et énergie » au Cabinet de la Ministre Céline Fremault) décrira les mesures prises par la région bruxelloise face à la pollution de l’air
  • Débat avec la salle modéré par le Professeur Edwin Zaccai