Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire

Schéma de développement territorial de la grande région (SDTGR / REKGR) (INTERREG SDTGR / REKGR)

RETURN

Le projet Interreg « Schéma de Développement Territorial de la Grande Région » (SDT GR) vise à définir une vision plus intégrée en matière d’aménagement du territoire dans l’optique d’organiser un développement plus équilibré de cet espace transfrontalier. Il doit permettre d’aboutir à un Schéma de Développement Territorial partagé par l’ensemble des acteurs de la Grande Région afin de stimuler l’innovation au sein de la Grande Région à travers notamment l’identification des enjeux et des opportunités qui découlent des dynamiques de développement socio-économiques en cours et de la définition d’une stratégie intégrée polycentrique et transfrontalière qui doit accroître l’attractivité et la compétitivité de la Grande Région.

L'équipe de l'IGEAT en collaboration avec celles du CREAT (UCL), du LEPUR (ULG), du LISER (Université du Luxembourg), du bureau d'étude Raukom et de la chaire d'attractivité de l'Université Aix-Marseille sont en charge d'établir un socle de de connaissances partagé et d'un langage commun. L'équipe de l'ULB a pris en charge les thématiques environnement et énergie.

Interreg SDTGR / REKGR

1.   La Grande Région

La Grande Région est un espace transfrontalier localisé sur 4 pays (le Luxembourg, la France, l’Allemagne et la Belgique). Elle est composée de 5 régions (la Sarre, la Rhénanie-Palatinat, la Lorraine, le Grand-Duché de Luxembourg et la Wallonie) et 3 langues y sont parlées (Allemand, Français, Luxembourgeois). La coopération transfrontalière est principalement structurée autour du Sommet des Exécutifs, composé de 10 partenaires institutionnels.Historiquement, c’est un espace de coopération précurseur dont l’initiative remonte à la fin de la seconde guerre mondiale. La coopération d’abord économique et centrée sur la Communauté européenne du charbon et de l'acier s’est peu à peu élargie à la fois thématiquement et géographiquement (création de SarLorLux, puis inclusion de la Wallonie et de la Rhénanie-Palatinat). La Grande Région est aujourd’hui un espace de coopération transfrontalière complexe qui offre une grande hétérogénéité et diversité institutionnelle et culturelle. La structure polycentrique caractéristique de la Grande Région présente des interdépendances territoriales très étroites entre certaines entités spatiales, notamment en lien avec le marché du travail. Trois espaces métropolitains ont même déjà été identifiés, mais un seul possède une dimension transfrontalière.

Aujourd’hui, l’enjeu en matière de coopération territoriale transfrontalière est à la fois de répondre aux défis de la mondialisation et des effets induits par la multiplication des échanges mondiaux pour – dans une logique libérale – façonner des territoires compétitifs, mais également de faire face à un mouvement de repli identitaire annoncé, voire d’une démondialisation, entre renforcement des protectionnismes et montée du nationalisme. Dans ce contexte géopolitique et géoéconomique spécifique, le Sommet des Exécutifs de la Grande Région a posé les jalons politiques afin d’élaborer une stratégie territoriale transfrontalière partagée par l’ensemble des partenaires. L’un des grands principes de cette dernière reposerait sur les complémentarités des territoires de la Grande Région et s’établirait dans le cadre d’une gouvernance multi-niveaux.

2.   Le projet Interreg « Schéma de Développement Territorial de la Grande Région » (SDT GR)

Le projet Interreg « Schéma de Développement Territorial de la Grande Région » (SDT GR) s’inscrit ainsi dans cette ambition politique et vise à définir une vision plus intégrée en matière d’aménagement du territoire dans l’optique d’organiser un développement plus équilibré de cet espace transfrontalier. Il doit permettre d’aboutir à un Schéma de Développement Territorial partagé par l’ensemble des acteurs de la Grande Région afin de stimuler l’innovation au sein de la Grande Région à travers notamment l’identification des enjeux et des opportunités qui découlent des dynamiques de développement socio-économiques en cours et de la définition d’une stratégie intégrée polycentrique et transfrontalière qui doit accroître l’attractivité et la compétitivité de la Grande Région.

Le projet s’inscrit dans l’objectif spécifique 8 (« renforcer les coopérations transfrontalières dans le domaine de la R+D en vue de faire de la Grande Région un territoire d'excellence ») du programme Interreg V A Grande Région. Il a débuté le 1er janvier 2018 pour une durée de 4 ans. Le budget total estimé de ce projet est de 1.491.627,41€, dont 801.263,27€ de fonds FEDER.

Le partenariat du projet SDTGR se compose de 25 opérateurs, dont 9 disposant d’un budget. Il s’agit du Ministère du Développement durable et des Infrastructures – Département de l’aménagement du territoire, du  Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (Liser), de l’Université de Liège, de l’Université libre de Bruxelles, de l’Université catholique de Louvain, d’Aix-Marseille Université, du Ministerium für Inneres, Bauen und Sport Saarland, du Ministerium des Inneren und für Sport Rheinland-Pfalz, de Moselle Attractivité,  de la Préfecture de région Grand Est, de la Région Grand Est, du Conseil Départemental de la Meuse, du Conseil Départemental de la Moselle, du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, de la Direction générale de l’Aménagement du territoire, du Logement, du Patrimoine et de l’Energie (DG04), d’IDELUX, de l’Institut national de la statistique et des études économiques (STATEC), d’EuRegio SaarLorLux + asbl., du Réseau de villes QuattroPole Luxembourg - Metz - Saarbrücken – Trier, du GECT Alzette Belval, de l’Université de la Grande Région – UniGR a.s.b.l., du Regionalverband Saarbrücken, de la Struktur- und Genehmigungsdirektion Nord Koblenz, de la Planungsgemeinschaft Region Trier et de la Ville de Kaiserslautern.

La première action consiste dans l’établissement d’un socle de connaissances partagé et d'un langage commun. Il s'agit d'établir sur base d’indicateurs socio-économiques et territoriaux des diagnostics permettant la spatialisation des problématiques, et d'aboutir à une série cartographique de présentations des risques et opportunités. Sur la base de ces résultats, la stratégie de développement territorial sera élaborée et des actions à mener pour assurer un volet opérationnel seront identifiées. Dans un souci d'aboutir à un résultat partagé, les travaux feront l'objet d'ateliers participatifs transfrontaliers réunissant les acteurs locaux et des experts thématiques afin de renforcer l'adhésion des acteurs de la Grande Région.

Le projet SDTGR travaille en coopération étroite avec les projets Interreg V A Grande Région Uni GR – Center for Border Studies et MMUST afin d’assurer une cohérence d’ensemble et un transfert de connaissance entre les acteurs scientifiques, institutionnels et opérationnels.

 

Collaboration

Ministère du Développement durable et des Infrastructures – Département de l’aménagement du territoire

Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (Liser), Université de Liège, Université catholique de Louvain, Aix-Marseille Université, Ministerium für Inneres, Bauen und Sport Saarland, Ministerium des Inneren und für Sport Rheinland-Pfalz, Moselle Attractivité, Préfecture de région Grand Est, Région Grand Est, Conseil Départemental de la Meuse, Conseil Départemental de la Moselle, Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, Direction générale de l’Aménagement du territoire, du Logement, du Patrimoine et de l’Energie (DG04), IDELUX, Institut national de la statistique et des études économiques (STATEC), EuRegio SaarLorLux + asbl., Réseau de villes QuattroPole Luxembourg - Metz - Saarbrücken – Trier, GECT Alzette Belval, Université de la Grande Région – UniGR a.s.b.l., Regionalverband Saarbrücken, Struktur- und Genehmigungsdirektion Nord Koblenz, Planungsgemeinschaft Region Trier et Ville de Kaiserslautern.

Sponsors

INTERREG V-A FEDER